Accueil » Déchets et Emonctoires

Déchets et Emonctoires

Vignette de sous-bois illustrant la notion de déchets dans l'article de Julie Mendribil

Après avoir défini dans l’article précédent ce que sont le terrain et l’homéostasie, nous allons aujourd’hui parler de déchets, d’émonctoires et d’intoxication. 

La Nature aussi a son lot de « déchets » à transformer…

Déchets métaboliques et Toxiques

Notre organisme produit en permanence des déchets qui doivent être éliminés. Citons par exemple :

        • le CO2 qui est expulsé par nos poumons à l’expiration,
        • l’urée et l’acide urique issus de la digestion des protéines,
        • les radicaux libres libérés par nos cellules lors de la fabrication d’énergie par les mitochondries…

Ces déchets peuvent devenir toxiques pour notre organisme en cas de teneurs excessives.

Le corps humain doit également éliminer d’autres substances indésirables provenant de notre environnement, tel que l’air que nous respirons, l’eau que nous buvons, notre alimentation bien sûr, les produits que nous utilisons sur notre peau… C’est ce que l’on appelle les xénobiotiques, du grec xéno (étranger) et bio (la vie). Un xénobiotique est donc une substance présente dans un organisme vivant mais qui lui est étrangère. Elles sont en général polluantes, voire toxiques. On pense par exemple aux pesticides dans notre alimentation, ou encore aux résidus de médicaments dans l’eau…

Un émonctoire, qu’est-ce que c’est ?

En fabuleuse machine parfaitement rodée, notre organisme est tout à fait capable de gérer l’ensemble des déchets produits par son fonctionnement propre. Bien sûr, les choses se compliquent un peu pour les xénobiotiques…

Les organes chargés de l’élimination de nos déchets et des toxiques sont les émonctoires. On dit qu’ils en sont les portes de sortie. Ils sont au nombre de 5 : foie, reins et intestins sont les émonctoires principaux, et les poumons et la peau jouent un rôle secondaire.

Sans entrer dans les détails, on retiendra simplement que le foie et les reins sont un axe essentiel à la fois pour la bonne assimilation des nutriments, mais aussi pour l’élimination des déchets. Le foie transforme les déchets non solubles dans l’eau, afin qu’ils puissent être éliminés par les reins dans l’urine.

L’intoxication

Elle débute lorsqu’il y a une surcharge des organes émonctoires, due à :

          • Un apport de toxiques supérieur à la capacité d’élimination des émonctoires

Et / ou

          • Une défaillance d’un ou plusieurs émonctoires

On dit alors qu’il y a alors un encrassement du Terrain (voir l’article sur le Terrain et l’Homéostasie). 

Les signes qui évoquent une surcharge sont à la fois :

      • Physique : fatigue générale, yeux rouges et irrités, bouche pâteuse, langue chargée, migraines, problèmes de peau…
      • Emotionnels : mauvaise humeur, manque d’entrain…
      • Mentaux : difficulté de concentration, de mémorisation…

Listes non exhaustives…

Ainsi, un grand nombre de maladies, telles que diabète, cholestérol en excès, troubles digestifs, problèmes de peau, de circulation sanguine, obésité… sont bien souvent liées, à l’origine, à une ingestion excessive de substances que notre organisme n’a pas été capable de gérer et d’éliminer. 

Avec l’âge, nos organes fatiguent, et perdent de leur efficacité, c’est le processus normal du vieillissement. 

Au prochain épisode…

Dans le prochain article, nous verrons qu’il est tout de même possible d’aider notre organisme, de manière préventive d’abord, puis en soutenant nos émonctoires. 


Retrouvez-moi également sur les réseaux sociaux : Facebook & Instagram !